Ma préparation

 

Lorsque j’organise une sortie « habituelle », je tiens compte des éléments suivants

 

 

Afin de partager ces bonnes pratiques, je privilégie les sorties encadrées, par une association ou par un professionnel.

L’organisation de randonnées demande certaines connaissances techniques et réglementaires, avant d’encadrer des groupes je prends le temps de me former et de me perfectionner, notamment auprès des fédérations sportives.

Afin de vérifier le statut des voies que je souhaite emprunter, je consulte le cadastre (www.geoportail.fr est une première source d’information) et/ou l’ONF pour les chemins en forêt domaniale.

Je peux m’informer des voies ouvertes à la circulation sur un territoire auprès des mairies et des associations locales de pratiquants.

Afin de limiter les nuisances sonores, j’évite au maximum les zones habitées.

Afin d’éviter de croiser un grand nombre de randonneurs ou de perturber une épreuve sportive, je m’informe des manifestations sportives prévues sur le territoire envisagé pour la sortie.

Je limite le nombre de véhicules par sortie (10/12 véhicules).

 

Lorsque j’organise une sortie exceptionnelle, regroupant un plus grand nombre de pratiquants, je prends des mesures supplémentaires

 

 

 

 

 

Je m’informe de la réglementation en vigueur et je me rapproche des associations ou professionnels.

Les concentrations de véhicules terrestres à moteur se déroulant sur les voies ouvertes à la circulation publique sont soumises à déclaration ou autorisation préfectorale.

Les Maires ont le pouvoir de police sur le territoire de leur commune, celles-ci sont propriétaires des chemins ruraux. Je sollicite l’avis du Maire de chaque commune traversée par un groupe important. En retour, les Maires peuvent relayer des informations relatives à d’autres usages ponctuels ou à des sensibilités particulières.

Si j’envisage d’emprunter des voies privées ouvertes à la circulation publique, je demande l’autorisation du propriétaire et en informe le Maire (pouvoir de police).

J’informe les Offices de Tourisme, le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc et tout organisme pouvant être concer­né (ONF, Fédération des chasseurs, comités sportifs, …). Je m’informe des zones sensibles et des spécificités de cer­tains espaces.

Cf. annuaire de la CDESI

Je suis consciencieux(e) en reconnaissant le parcours avant le passage des groupes pour m’assurer de leur sécurité.

J’organise des départs échelonnés, et je prévois plusieurs itinéraires.

Je sollicite systématiquement l’accord préalable du propriétaire (privé ou commune) si je souhaite élaborer un projet d’ouverture d’un chemin ou effectuer des travaux d’entretien.